Logo

Les hommages

Photo 452702Madame Véronique VERNET née QUILLET
Alain, Frédérique, Sébastien, Pierre, Jean-Christophe, ainsi que toute sa famille,
Je ne pourrai être avec vous en ce jour difficile mais sachez que je serai de tout coeur et par la pensée avec vous tous.
Le souvenir que je garde de Véronique est celui d'une belle personne, toujours souriante, toujours prête à rendre service, et toujours dévouée aux autres.
        "Véro" était de ces gens dont on dit qu'ils ont une belle âme.
La savoir en repos à Bouresse, cher à toute la famille, sera d'un grand réconfort pour beaucoup d'entre nous. Très belle initiative de votre part !
Je ne sais pas si j'ai pu trouver les mots justes, mais sachez que Véronique comptait beaucoup pour moi, et que son souvenir m'accompagnera tout au long de mes jours à venir.
Je vous embrasse tous bien fort. Guy, Joelle, Kylian et Marion se joignent à moi pour vous embrasser.
Au revoir Véronique,
Claude
Photo 447820Monsieur Patrick RAYMOND
Nous venons d'apprendre avec tristesse et émotion le décès de Patrick, notre voisin à la Pommeraie.

Nous nous associons particulièrement à votre peine et, avec toute notre sympathie, présentons à toute votre famille, l'expression de nos condoleances les plus sincères.
Photo 434873Madame Claudine GIRARD née TEXIER
C'est avec tristesse que nous apprenons le décès de votre épouse et la maman de Catherine et Marie Claude. C'est une épreuve difficile de perdre sa compagne et sa maman. Je garderai un bon souvenir de Claudine que je croisais sur le chemin des filles. Le temps passe trop vite...Nous vous présentons et à votre famille nos condoléances.
Photo 407840Madame Jacqueline DUMAGNIER
Je te remercie Mamie pour ces belle années et ces fous rires, je ne les oublierai jamais.
Photo 390095Monsieur Roland VAILLIER
Notre commune vient de perdre avec la disparition de Roland une personne pleine d'humanité. Il avait su grâce à son sens des responsabilités et à son ouverture d'esprit rétablir des relations apaisées au sein de la collectivité dont il était devenu le maire en 2014. C'était une belle âme et un honnête homme soucieux du bien commun.
Je tiens à lui rendre l'hommage qu'il mérite et je m'associe à la douleur de son épouse et de ses enfants.
Photo 385053Monsieur Jean VILLECHANGE
TOUTE LA FAMILLE VIGNAUD ET LES MEMBRES DU CLUB DE TIR VOUS PRESENTES TOUTES NOS CONDOLEANCES ET VOUS ENVOIENT TOUTES NOS PENSEES
Photo 383854Monsieur Georges PESNOT
Georges,
Homme de conviction et d'action
Homme généreux et à l'écoute des plus faible
Terriblement moderne et tellement classique
Je n’oublierai jamais ton action avec le CRI dans ces années terribles de 1984 à 1988 auprès des familles de détenus à Poitiers
Georges, tu étais un grand petit bonhomme.
Que ton oeuvre se perpétue au delà de ton départ.

Denis
Photo 305267Monsieur Yvon PAILLOUX
Yvon nous ne t'oublierons jamais toi qui était si courageux tant apprécier de tous ´ta vie de famille reste avec ce gros chagrin de les avoir quittés si vite si brutal toi qui n'était jamais malade toujours près à tout .Prions pour que ta famille ne soient pas seuls dans cette peine .tes cousins Gerard et Colette Bachelier
Monsieur Léon Louis BUGEON
A un homme très courageux jardinier nous ne vous oublierons pas nos pensées resterons
A toujours avec vous Pensons a ceux qui restent dans cette peine d'un être cher
Gérard Colette
Monsieur Jackie CHAUMET
papi , repose en paix , je t'aime
Monsieur Gilles TRAVERS
Il y a 40 ans tu m' a appris le métier à petite Agence de St Maixent.
Tu donnais toujours de bons conseils aux " jeunes"
Salut Gilles
Sincères condoléances à ta famille
Gladys
Monsieur Henri THÉOLAT
C'est avec une très grande tristesse que j'ai appris ce matin le décès d'Henri.

Je viens de perdre un entraîneur exceptionnel, une personne hors du communun, et un ami éternel.
Son sourire et des milliers de bons souvenirs resteront à jamais gravés dans ma mémoire.

Je suis souvent heureux de vivre et essais de faire partager mon bonheur,
C'est ce qu'il m'avait appris de plus beau, et je compte bien continuer.
Mais ce soir je pleure comme une madelaine devant mon ordinateur.

Mes condoléances les plus sincères à toute la famille et en particulier à Dani.
Madame HENRIETTE VIAUD née SAINTON
Nous vous adressons nos sincères condoléances et nous associons à votre peine. Je garde en mémoire un très bon souvenir de Madame Viaud lorsque j'allais lui rendre visite au foyer logement de Gençay Madame Baillargé
Monsieur Clément VIGNAULT
Cela fait maintenant six ans que nous nous retrouvions chaque semaine pour partager le plaisir de la musique. Tu étais, Clément, un véritable artiste, une sensibilité à fleur de peau et une grande rigueur te caractérisaient... Tu as été un des premiers à m'accompagner dans mes premiers pas de musicothérapeute et je me souviens du jour de notre rencontre. J'ai été bouleversé par cette petite étincelle dans tes yeux quand tu jouais de la musique, cette force que tu allais puiser au plus profond de toi pour jouer malgré les difficultés que tu pouvais rencontrer avec ton handicap. Handicap ? Tu en as fait une force, tu nous a prouvé à tous que la passion artistique peut aller au-delà des barrières que l'on rencontre...
Tu vas me manquer Clément, de même que nos moments de complicité...
Je te laisse avec cette citation que j'aime beaucoup : " La relation entre la vie et la mort est la même que celle qui existe entre le silence et la musique - le silence précède la musique et lui succède..."   Daniel Barenboïm.
Ludivine
Monsieur Jacques NOMINE
Un grand "Monsieur" de l'équitation vient de nous quitter. Jacques Nominé est décédé jeudi 10 mars et ses obsèques ont eu lieu ce matin, lundi 14 à Poitiers.
Pendant de longues années, M. Nominé a beaucoup donné au cheval, à l'équitation en général et à l'équitation départementale en particulier.
Pas M. Nominé disait-il....Jacques. Comment aurions-nous pu tant notre respect pour lui était grand ?
Remarquable commissaire au paddock, il gérait les épreuves discrètement mais efficacement. Il était là où il fallait être et tout se passait bien. Un sourire, un coup d'oeil suffisait à calmer les plus impulsifs. Son visage reflètait la gentillesse et la bonté mais nul ne songeait à en profiter. L'oeil pétillant et malicieux faisait comprendre aux coupables potentiels que, avec des mots choisis et d'une voix certes douce et sereine, il était capable de "recadrer" les plus récalcitrants.
Il a, pendant de nombreuses années géré le parc d'obstacles du CDE. Géré...au sens large du terme, car il nettoyait, réparait, peignait, rangeait, distribuait, réintégrait, renettoyait, réparait de nouveau, repeignait...le mouvement perpétuel, inventé par lui, pour nous!
Combien d'années a t-il servi ainsi notre équitation départementale ? quelques dizaines...
C'est sans doute le petit nombre d'équitants que nous étions ce matin noyés parmi les nombreux amis qui entouraient sa famille.
Les activités peut-être! ...le lundi était jadis jour de fermeture des clubs. Jadis, quand l'égoïsme n'avait pas encore gangréné notre sport. Bien loin de l'idéal qui a toujours animé notre ami...Jacques.
        
Gilles Audoux
Madame Yvette JOLY née PAPET
QUE CES QUELQUES MOTS VOUS APPORTENT UN PEU DE SOUTIEN ET DE RECONFORT PENDANT CES JOURS SI DIFFICILES. A TRANSMETTRE A VOS ENFANTS.
Mademoiselle Danielle GERMANEAU
Danny
A toi, mon amie energique, gaie, enjouée, exemplaire. Tellement déterminée que toutes ces qualités semblaient imuables.
Ta chaleur, ta protection me font encore aujourd'hui chaud au coeur.
Hommage à une amoureuse de la vie et des humains.
En souvenir de tous les bons moments passés ensemble.

Christine
Madame Christiane BEGOIN née GUICHARD
A toi et à ta petite famille, nous vous présentons toutes nos condoléances Sandra, et partageons à votre douleur, je t'embrasse bien fort Poulette, Virginie Donald et Perrine
Monsieur Jean-Noel DOUTAULT
Jean Noël, c'est avec tristesse que j'apprends ton départ précipité.
Au revoir "Doudou", comme nous aimions t'appeler pendant notre enfance, jusqu'à nos années collèges. Puis nous nous sommes perdu de vue au fur et à mesure des années, malgré que nos parents sont encore voisins.
Les bons souvenirs restent, mais ne consolent la peine que je ressents aujourd'hui.
Je présente mes sincères condoléances à ta famille.
Roland.
Monsieur Jean-Noel DOUTAULT
Très peinés du décès de Jean-Noel , et dans l'impossibilité d' assister aux obsèques,
nous nous assoçions à votre peine et nous vous présentons, en cette douloureuse
circonstance, nos sincères condoléances.
Monsieur Gérard DUCHATEAU
nous voulons vous dire combien nous nous sentons proches de vous et partageons votre chagrin au moment ou la peine envahit votre coeur
nous vous embrassons tous bien fort
bruno et françoise
Baron Amaury de CRESSAC De SOLEUVRE
en vous remerciant d avoir fait votre connaissance ..un grand homme nous quittes mais resteras present tres longtemps.......jean jacques le moulin de trancart.....bonsoir mon ami
Photo 75196Monsieur Jean-Hugues DIOT
Jean-Hugues,
Il y a 37 ans, tu es venu au monde à la Roche aux Moines, tu étais le dernier d’une famille de 6 enfants. Tu étais un petit garçon blond comme les blés, turbulent, rieur et qui ne voyait pas le danger.
Petit, tu as même fugué avec ta chienne à travers champs et bois pour aller chercher ta sœur à l’école.
Un jour en primaire tu t’es cogné la tête dans un mur pendant une récréation, quand tu es rentré à la maison tu as dit à ta maman:
« maman, j’ai même pas pleuré! » pour lui montrer combien tu étais courageux.
On n’a jamais su si c’était la cause mais quelques temps après, tu as commencé à faire des crises d’épilepsie.
La suite ça a été examens, analyses et séjour à l’hospital.
Tu n’aimais déjà pas beaucoup l’école et avec la maladie, ta scolarité a été plus que difficile.
Parfois sur le chemin de l’école, tu faisais une crise et là rien a faire, il fallait attendre, te mettre sur le côté pour que tu n’avales pas ta langue, te prendre la main pour que tu saches qu’on était près de toi et renvoyer les badauds qui se croyaient au spectacle.
Un jour, un directeur de lycée technique nous a dit qu’il existait en Normandie une école pour les enfants comme toi avec de lourd traitement.
Papa et maman s’en sont occupés et nous t’avons emmenés là-bas en pension.
Cette étape a été très importante pour ta vie d’adulte, dans cette école tu as fait des choses que certains d’entre nous ne feront peut-être jamais. Du canoë, des sorties de plusieurs jours en VTT et d’autres activités dont nous ne nous rappelons pas .
Tu es revenu transformé adulte et autonome.
Tu as trouvé du travail sur Ruffec dans une entreprise qui emploi des personnes comme toi.
Ton travail te plaisait, tu avais des responsabilités, tu as loué un petit studio, tu t’assumait.
Tu t’es passionné pour la moto, tu as passé ton permis et tu t’es acheté ton bolide.
Certains de tes neveux et nièces étaient en admiration et aimaient se faire prendre en photo à califourchon sur ta moto.
Au fil des années, tu a acquis la confiance de tes employeurs qui t’ont confiés de plus en plus de responsabilités.
Et puis un jour, il y a 7 ans, tu nous as présenté Marie-France toute timide, elle osait à peine nous parler.
Tu l’as pris comme compagne pour partager la vie qui s’offrait à toi, vous nous avez donné deux magnifiques enfants rieurs, turbulents et intrépides comme leur papa.
Les épreuves de ta vie t’avaient rendu courageux et t’avaient forgé un caractère de battant.
Et , malheureusement, le destin a décidé que tout devait s’arrêter là pour toi.
Mais nous voulions te dire, nous tes frères, sœurs et parents que nous sommes là et nous serons toujours là pour prendre soins de ta compagne et de tes enfants.
Tu es et tu resteras toujours dans nos cœurs .